Imprimer ce post

Puis-je transférer mon office créé, sans que ce dernier soit matériellement ouvert, dans une autre ville de la même zone d’installation après ma prestation de serment?

IL est précisé ce qui suit, dans la Foire aux Questions, en ligne sur le portail OPM (version novembre 2020):

Une fois ma demande déposée, puis-je modifier le lieu d’implantation de l’office ?
Non. Cependant, dès lors que vous êtes nommé et avez prêté serment en qualité de titulaire d’un office créé ou d’officier ministériel associé d’une société titulaire d’un office créé, le transfert de l’office dans une autre ville de la même zone est immédiatement envisageable, s’il est constaté que vous vous êtes bien enregistré auprès des instances professionnelles.

En l’état actuel des textes relatifs aux transferts d’Offices notariaux, il n’y a rien à ajouter à cette réponse.
Il n’y a donc pas nécessité de solliciter les Instances afin d’obtenir un accord préalable au transfert, mais l’enregistrement auprès des instances suppose que vous soyez déjà installé.

Pour mémoire, en réponse à une question écrite du 30 juin 2020, le Garde des sceaux a précisé le 3 novembre 2020 ce qui suit : « tout office créé est transférable, au besoin, dans n’importe quelle commune de la zone dans laquelle il est implanté ».

Cette réponse s’applique, que la déclaration soit effectuée du transfert effectif de l’office existant avant ou après le 31 décembre 2020.

ATTENTION :

L’arrêté du 3 décembre 2018 (JORF n°0282 du 6 décembre 2018) pris en application de l’article 52 de la loi n° 2015-990 du 6 août 2015 pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques pour la profession de notaire, avait établi pour une durée de deux ans la nouvelle carte et les nouveaux objectifs relatifs aux créations d’offices de notaires. Cette carte n’est plus en vigueur depuis le 7 décembre 2020.
En conséquence, aucun « transfert libre » n’est possible depuis cette date.
Il ne sera tenu compte d’aucune déclaration de transfert entre le 7 décembre 2020 et la publication de la prochaine carte d’installation. Dans cette période, l’office ne peut être ou rester installé que dans la seule commune d’installation portée sur l’arrêté de nomination.
Toutefois, il est possible, durant cette période à durée indéterminée, de présenter une demande d’autorisation de transfert par supplique circonstanciée à déposer sur le site OPM dans la rubrique « transfert ».
S’agissant d’une procédure d’autorisation et non de déclaration a posteriori, les dispositions du décret du 29 juillet 2020 relatives aux nouvelles modalités de déclaration de transfert à compter du 1er janvier 2021 ne sont pas applicables tant qu’une nouvelle carte d’installation n’aura pas été publiée par arrêté du Garde des sceaux.
La demande pourra être acceptée ou refusée.

retour

Vous n'avez pas trouvé la réponse à votre question ?
Vous souhaitez suggérer une question ?